L’AVENIR ECONOMIQUE DU PAYS D’AIX

Lancée en 2013 par la ministre Fleur Pellerin, l’initiative French Tech vise à booster la croissance des start-up numériques et renforcer l’attractivité de la France dans la course à l’innovation.

Ce projet rejoint celui de la CPA d’accompagner la création d’un campus numérique à Aix-en-Provence, en partenariat avec des acteurs privés du e-commerce. En se positionnant de façon ambitieuse, aux côtés des acteurs marseillais, pour l’obtention et le développement de ce label national, le Pays d’Aix légitime et signe son engagement à favoriser les synergies locales dans ce secteur d’activité porteur d’avenir, d’emplois et de compétitivité et qui connaît des chiffres de croissance exceptionnels dans un contexte économique général morose..

 « French Tech est une formidable opportunité pour le territoire a souligné le Maire d’Aix, Maryse Joissains Masini. Il peut entrainer l’arrivée d’acteurs du e-commerce, générer de l’emploi, attirer des compétences clefs et créer un écosystème riche d’innovations ».

D’ores et déjà, le Pays d’Aix accueille des leaders du e-tourisme, du e-commerce et des arts numériques.

Ils ont noms, Voyage Privé, Allo Pneus, Auto Escape, Inside Secure, High Co… Ces « Tech champions » de l’économie numérique sont installés depuis plusieurs années en Pays d’Aix et participent, avec d’autres acteurs du e-commerce, à son dynamisme. Pourtant, le territoire ne possède pas à l’échelle internationale – ou seulement

en Europe – de  l’image d’une « e-Silicon Valley » à la française. Ces entreprises aixoises sont championnes, certes, mais « isolées » au sein d’un même espace géographique. Tout l’inverse de ce qui se passe à Berlin, Londres ou Paris, où  les synergies contribuent à créer une identité locale de filière d’excellence. C’est pourquoi

depuis deux ans la ville d’Aix-en-Provence et la CPA travaillent à l’accompagnement d’un « campus numérique », car ce qui manque aussi c’est la capacité régionale à former des ingénieurs, des techniciens, des informaticiens, des commerciaux en prise avec les attentes de ce secteur d’activités en pleine expansion. Ce projet de formation s’appuie sur celui du groupe Voyage Privé, leader en France de la

vente de séjours en ligne. Sa volonté  : créer un centre de ce type à Aix, sur le site de La Constance, idéalement placé « en vitrine » au bord de l’une des autoroutes les plus fréquentées d’Europe.

L’ensemble des activités du groupe y seraient rassemblées et le campus aurait vocation à attirer, au sens large, partenaires, investisseurs et structures d’appui de la e-économie. Autour des locaux potentiels du groupe Voyage Privé, prendraient place la SMAC (Salle des Musiques Actuelles – et des arts numériques), un incubateur des métiers du e-commerce, des formations…

Les commentaires sont fermés