LE LABEL FRENCH TECH

Le renforcement de la visibilité et de la lisibilité à l’international de l’économie numérique et des start-ups numériques françaises est devenue une priorité des politiques publiques. Or, ces pépites ne se développent pas n’importe où. Elles se concentrent dans des écosystèmes urbains favorables et très dynamiques susceptibles de faire naître des synergies entre la recherche, la formation et le développement des entreprises.

Aix et le Pays d’Aix ont ainsi vu éclore en quelques années de magnifiques entreprises devenues parfois leaders dans leurs domaines d’intervention : ainsi de Voyage-privé.com, Digital Virgo, Allopneus.com, High Co ou encore Inside Secure, mais aussi une part de l’activité des géants Orange ou ST Microelectronics

Face à la concurrence internationale et en s’appuyant sur l’avance prise par certaines entreprises françaises, l’Etat a souhaité permettre aux zones d’attraction numérique de se développer et de rayonner plus encore en formant des étudiants, en favorisant les partenariats, en stimulant la créativité autour d’un nouveau label, La French Tech . Il s’agit de renforcer ce secteur économique stratégique de mobiliser pour ce faire  d’importants moyens financiers au service de la visibilité et de la notoriété internationale de cette filière. La Ville d’Aix et la Communauté du Pays d’Aix ont immédiatement réagi et avec le concours de plusieurs entrepreneurs aixois, notamment les groupes VoyagePrivé et High Co, s’est positionnée pour accueillir l’un des futurs pôles français de l’e-économie, en proposant une part du site de La Constance, le long de l’autoroute du Soleil, entre Jas de Bouffan et zone de La Pioline et en accompagnant le projet The Camp dans la zone d’activités du Tourillon, à La Duranne. En juillet 2013, le Conseil municipal d’Aix a, par concession d’aménagement, chargé la SPLA Pays d’Aix territoires de réaliser l’aménagement  du futur Pôle numérique et de la Salle des Musiques Actuelles. Dans un contexte d’extrême concurrence internationale, le temps compte : la réactivité de toutes les parties et les synergies créées sont essentielles.

L’appel à labellisation French Tech a été lancé dans la foulée. Afin de mettre toutes les chances du côté de notre territoire, le Maire d’Aix, Président de la Communauté du Pays d’Aix, s’est rapproché du Maire de Marseille et du Président de MPM afin d’associer aux deux sites du Pôle numérique aixois les projets complémentaires de Marseille-Belle de Mai et Marseille-Château Gombert pour présenter un projet global qui apparaît désormais comme l’un des territoires majeurs du numérique français !

En travaillant en parfaite osmose avec plusieurs entreprises pilotes, le projet aixois du Pôle numérique de La Constance a pris de l’avance et permettrait de regrouper les locaux du Groupe Voyageprivé.com, une pépinière d’entreprises de e-commerce et e-tourisme, une maison du Pôle numérique, un campus numérique, le futur projet de la Salle des Musiques Actuelles, des parkings, des espaces verts et des équipements sportifs dignes d’une petite Silicon Valley provençale, idéalement située en vitrine d’un des principaux axes routiers et touristiques européens. En parallèle du projet de ZAC de La Constance, une procédure de mise en compatibilité des documents d’urbanisme avec le projet du futur Pôle numérique  a été engagée : les fouilles archéologiques vont intervenir dans un premier temps et les travaux pourront suivre d’ici à quelques mois afin de permettre la réussite rapide de cette opportunité exceptionnelle pour Aix-en-Provence, ses entreprises, ses salariés et ses étudiants.

 

FRENCH TECH Aix-Marseille : “Yes we are”

 

Le secrétariat d’Etat chargé du Numérique a décerné le mercredi 12 novembre 2014 le label « French Tech » au territoire Aix-Marseille pour son projet de métropole numérique du Sud destiné à fédérer acteurs privés et publics autour de neuf porteurs de projets d’accélérateurs et l’ensemble de l’écosystème.

La particularité de cette candidature repose sur l’union réussie entre les deux pôles urbains de l’aire métropolitaine, l’ouverture sur la Méditerranée et la fertilisation croisée entre économie et culture, incarnée par le succès de Marseille Provence, capitale européenne de la culture 2013.

En réunissant dans un même élan, d’une part la Communauté du Pays d’Aix, la Ville d’Aix-en-Provence, la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole et la Ville de Marseille, et d’autre part les neuf projets d’accélérateurs et leurs partenaires, le projet témoigne d’un investissement réussi dans une démarche collaborative. Concrètement, il s’articule autour du Pôle Média de la Belle-de-Mai et du Technopôle de Château-Gombert à Marseille et du Technopôle de l’Arbois et du site de la Constance à Aix-en-Provence.

Fondé sur une densification programmée au cours des dix prochaines années du réseau de start-up à forte croissance, « Aix Marseille French Tech » se développe dans trois directions : l’économie, l’aménagement et le citoyen. Le territoire mise sur l’effet levier et la dynamique du secteur numérique sur l’économie traditionnelle et les services publics pour doper son rayonnement et la qualité de vie de ses habitants.

Lancé par l’Etat pour placer la France parmi les principales nations numériques, le label « French Tech » a pour objectif de fédérer toutes celles et ceux qui créent la dynamique digitale de la France. L’initiative « French Tech » s’adresse aux métropoles dotées d’un écosystème riche et créatif et d’entrepreneurs prêts à s’investir localement et à former une « équipe de France » des porteurs du plus fort potentiel de croissance et d’attractivité internationale. 

« Notre territoire qui accueille le projet mondial Iter est une terre d’innovation. Ce label vient le confirmer en reconnaissant nos atouts. Il est une promesse de développement pour nos entrepreneurs, pionniers du numérique et pour les populations dont la vie, grâce à eux, va changer. »  – Maryse Joissains Masini, président de la Communauté du Pays d’Aix, maire d’Aix-en-Provence)

« Aix-Marseille est officiellement métropole numérique du sud grâce à l’attribution du label French Tech décerné par l’Etat. Je m’en félicite car le territoire d’Aix-Marseille booste cette économie numérique et parce que MPM joue un rôle moteur dans la dynamique de la filière du numérique et dans l’aide aux start-up. Je m’en réjouis surtout car des milliers d’emplois sont en jeu. Ce label va contribuer à renforcer notre rayonnement international et l’attractivité de notre territoire. Investisseurs et entrepreneurs, séduits par notre dynamisme et notre capacité d’innovation, viendront s’installer chez nous et créeront de la richesse et des emplois… C’est ce fameux cercle vertueux que je veux durablement instituer au bénéfice de tous. » – Guy Teissier, président de Marseille Provence Métropole, député des Bouches-du-Rhône.

« Je me réjouis de cette labellisation, fruit d’un important effort collectif des collectivités locales et des professionnels de numérique. Véritable reconnaissance du dynamisme et de l’attractivité du territoire Aix-Marseille, ce label « French Tech » offre de nombreuses perspectives en matière de développement et de rayonnement sur les plans nationaux et internationaux pour l’ensemble de LA métropole numérique du Sud. La Ville de Marseille soutient activement la filière numérique, secteur d’avenir fortement porteur d’emplois et de retombées pour l’économie locale. »Jean-Claude GAUDIN, maire de Marseille, vice-président du Sénat.

Ciel bleu, salles blanches et matière grise : des chiffres et des hommes

  • Un écosystème parmi les premiers mondiaux : 1,8 million d’habitants, 40 000 emplois, 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 7 000 entreprises dans le numérique, 8 pôles de compétitivité et la deuxième plus forte croissance d’emploi (+ 2,1 %) des métropoles européennes sur ces 10 dernières années.
  • Une économie diversifiée, y compris dans le secteur du numérique aujourd’hui réparti sur cinq secteurs (e-tourisme et e-commerce, big data, trans-média, technologie sans contact et smart city), qui préserve le territoire des crises sectorielles tout en favorisant des innovations croisées entre différents secteurs.
  • Un territoire structuré, ouvert sur les autres métropoles labellisées, sur l’Europe, la Méditerranée et le monde grâce à un réseau de transports efficace (aéroport international, TGV, autoroutes) et à une concentration de liaisons télécoms au croisement des connexions sous-marines et des data-centers. Aix-Marseille dispose d’une forte attractivité pour les acteurs du numérique et des télécoms, jouant pleinement un rôle pivot entre la France, l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. Les acteurs présents sur ce territoire peuvent de cette manière accéder à de nouveaux marchés.

Les commentaires sont fermés