UNE URBANISATION RAISONNABLE

Loin de toute démesure, la ZAC de La Constance est un projet nécessaire pour répondre aux défis du logement et de l’emploi, mais aussi un projet urbain profondément raisonnable :

  • économe en espaces, longuement mûri, étudié et amendé (1996-2014)

 

  • situé au cœur de l’expansion urbaine aixoise vers l’ouest, entre Jas de Bouffan et La Beauvalle, Encagnane et La Pioline, à proximité immédiate des réseaux eau, assainissement etc ; ce qui contribuera à réduire le coût de l’aménagement pour la collectivité

 

  • dont la situation, à proximité d’un très grand nombre d’équipements publics et privés, évitera les constructions inutiles et renforcera l’utilisation des équipements existants

 

  • dont la proximité avec les infrastructures existantes de transports en commun est gage d’efficacité et qui permettra la mutualisation des services aux usagers

 

  • dont le périmètre a été réduit afin de minimiser son impact environnemental (98 hectares aujourd’hui contre plus de 105 à l’origine de la ZAD définie en 1996)

 

  • dont la prise en compte des espaces boisés existants et de la ripisylve de La Thumine est total

 

  • dont le respect des propriétés existantes est quasiment complet (aucune expropriation n’est prévue par l’opération)

 

  • dont les abords des autoroutes seront traités de façon paysagère et pour partie arborés

 

  • dont de vastes espaces centraux (perspectives des cônes de vues vers Ste Victoire et Le Pilon du Roy) seront exemptés de toute construction

 

  • dont la densité de constructibilité de certains îlots permettra de préserver de toute construction les 2/3 de la surface globale de la ZAC !

 

  • dont l’esprit de réalisation est marqué par les principes de l’écoconstruction, des économies d’énergie et des énergies durables (réseau de chaleur urbain au bois)

 

  • qui privilégiera les modes de transports doux

 

  • qui appliquera la mixité sociale dans les constructions, répondant aux différents besoins en logements, logements aidés ou sociaux et résidences étudiantes

 

  • qui accueillera des locaux d’activités, de commerces et de services, afin de créer localement de l’emploi

  • qui expérimentera et mettra en synergie les principes de la « ville intelligente » du futur (nouvelles technologies, dootiques, applis, opendata, monitoring, énergétique, etc…)