L’ENJEU DE L’EMPLOI

Voyage Privé, un leader du e-tourisme vecteur d’emploi

Installée sur le marché français et à l’étranger, Voyage Privé est devenu en peu de temps un poids lourd du e-tourisme. Créée en 2005 à Aix-en-Provence, l’entreprise a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros et emploie désormais plus de 200 personnes sur son site aixois. Elle est présente en Espagne, Italie, Angleterre, Pologne et Brésil. « L’objectif du campus est de réunir sur un même site les différentes entités du groupe : le siège social, les équipes support des pays, nos filiales Thalasseo.com, l’Officiel des Vacances.com et MyDailyHotel.com, ainsi qu’un accélérateur de start-up et une académie pour former aux métiers du e-tourisme », indique Christophe Serna, un des cofondateurs du groupe.

Cette initiative imaginée « pour se développer face aux géants du secteur et créer de la valeur ajoutée » s’accompagne aussi d’un intérêt plus général pour le territoire. Voyage Privé se revendique en acteur  local et social. A ce titre, Denis Philippon, le fondateur du groupe, a pris récemment la présidence du PARC, le club de rugby du Pays d’Aix et l’entreprise est à l’initiative de l’« Ecole des 15 », une fondation locale qui favorise l’insertion, l’intégration et la réussite scolaire, tout particulièrement vers les jeunes du Jas de Bouffan.

Plus que jamais, Voyage Privé mise sur les bénéfices à retirer par le secteur numérique local de son initiative de campus, bénéfices qui, en retour, profiteraient à son activité et à l’image et à la compétitivité du Pays d’Aix –selon le principe bien compris des synergies de filière. Un seul objectif : l’excellence !

« On voudrait favoriser la création d’entreprises numériques, accélérer celles déjà lancées et en encourager d’autres à venir », précise Christophe Serna. En contact depuis longtemps avec la ville d’Aix-en-Provence et la CPA pour créer les conditions nécessaires à l’émergence du projet et à la création d’emplois, Voyage Privéest au cœur de la démarche de labellisation et de promotion de la French Tech régionale.

« C’est une formidable opportunité pour le territoire et pour nous (…). Nous avons accepté naturellement de nous associer à ce projet (..) car il peut entrainer l’arrivée d’acteurs du e-commerce, pas seulement dans le tourisme, générer de l’emploi, attirer des compétences clefs et créer un écosystème riche d’innovations en termes de services et de e-fonctionnalités », souligne Christophe Serna.

Mais dans un contexte international ultra concurrentiel, il faut aller vite et mener à bien ces projets dans les meilleurs délais, sous peine de les voir récupérer ou souffler par d’autres. Plus que jamais le Pays d’Aix doit être mobilisé pour favoriser la réussite du projet du Pôle numérique de La Constance et de celui de l’Arbois-Le Tourillon porté par High Co.

Les commentaires sont fermés